Le Framework Bootstrap

 QU’EST-CE QUE BOOTSTRAP ?
WEBGRAM vous apporte ici quelques précisions.
Bootstrap est un framwork créé en 2011 par des développeurs de Twitter : Mark Otto et Jacob Thornton. Il est vite devenu  en l’espace de quelques temps un framework CSS de référence. Les CSS, sigle de Cascading Style Sheets, aident à la mise en  forme (couleur, police, positionnement..) des pages web. Dans une logique  comparative, on pourrait assimiler Bootstrap à une boîte à outils du développeur, lui permettant dans un temps record et d’une manière efficace de démarrer  un site web. Un petit retour sur l’étymologie du mot :Bootstrap part de bootstraper qui veut dire amorcer, ébaucher  un projet. Bootstrap est développé sous  licence MIT (licence open-source), ce qui  permet aux utilisateurs et aux développeurs de l’utiliser, de le  modifier et  de le distribuer à leur guise. Mark Otto et Jacob Thornton sont partis du postulat que l’ensemble des sites web ont des besoins communs au départ dans le développement. Dans la conception de Bootstrap, ils ont mis sur pied une panoplie de codes HTML et framework CSS prêts à l’emploi mais  aussi des composants JavaScript prédéfinis utilisant la bibliothèque jQuery.

QU’EST-CE QU’UN FRAMEWORK ?
Un site internet est semblable à une voiture. Plusieurs matériaux participent à sa construction. Une voiture est un assemblage de différentes structures. Dans la plupart du temps, les constructeurs automobiles pour gagner du temps, font confiance  à des sous-traitants  à qui, ils confient certaines tâches. Pour un site  internet, c’est quasiment la même chose. Mais au lieu de sous-traiter à des fabricants de moteurs par exemple, le développeur prend des frameworks. Il faut les voir comme un ensemble d’éléments qui sont  à sa disposition et qui lui servent  à créer les fondations et à définir  les grandes lignes de d’un site internet, d’un logiciel ou d’une application. Un exemple : on doit faire   du routage pour un site, on  utilise  un composant déjà disponible, qui a fait ses preuves. Cela permet de gagner du temps et de s’assurer en plus une  fiabilité. L’utilisation d’un framework  évite de perdre du temps à développer, un travail déjà effectué en amont  par  d'autres, qui sont le plus souvent  plus compétents. L’agence WEBGRAM comprend la nécessité d’avoir aujourd’hui un site web performant, responsive et modulable qui puisse répondre à tous les  types d’écran, qu’il soit une tablette, un smartphone, un ordinateur, un téléviseur, etc., ce qui justifie notre choix pour Bootstrap. Mais l’enjeu principal reste surtout la cohérence du site. WEBGRAM, a pensé à Bootstrap dont l’utilisation palie tout déficit. Bootstrap utilise un système de grille, qui fonctionne avec un découpage en cellules de mêmes dimensions.

WEBGRAM VOUS EXPLIQUE CE QUI PASSE LORSQU’UN UTILISATEUR DIMUNUE OU ELARGIT UNE PAGE WEB 
Bootstrap possède quatre tailles de grille préconçues afin que  la page se module suivant la dimension de l’écran selon deux hypothèses : soit les éléments se redéfinissent  en demeurant positionnés, soit ils s’entassent lorsque  la fenêtre devient plus petite et se positionne côte à côte quand elle s’agrandit.
Ainsi, lorsqu’il offrira à la page web une ergonomie cohérente quel que soit le format et le support, nous dirons  que le site est responsive. Cependant, il n’est pas à considérer seulement cette  approche, nonobstant qu’elle soit essentielle. Il y a bientôt 6 ans, depuis 2013, Bootstrap parvient à assurer au développeur une nouvelle promotion, avec l’utilisation de Mobile First. Mobile First vient en appoint au Responsive Design. Il a un objectif défini :concevoir une structure et un web design, uniquement pour les smartphones et les tablettes. Le Mobile First agit de manière efficiente de façon à garder l’essentiel dans le site pour les petits supports qui sont de plus en plus utilisés pour la navigation sur les pages web.

WEBGRAM  VOUS PRESENTE  QUELQUES  SPÉCIFICITÉS DE  LA DOCUMENTATION DE BOOTSTRAP.
Bootstrap a une documentation spécifique qui  présente des templates de composants clé en main très connus dans  le web. Avec Bootstrap,  nous aurons donc  une documentation qui  présentera  tous les aspects d’une bibliothèque, et où l’on pourrait retrouver les composants qui nous intéresseront comme des boutons ou encore des formulaires. La documentation  Bootstrap a également l’avantage de présenter des composants avancés avec des carrousels, des barres de navigation, des modals, etc.
Le système Bootstrap aide à améliorer l’intégration du site par l’utilisation des pré-processeurs CSS tels que  Less et Sass. Ceux-ci assurent une large liberté dans la syntaxe, sans pour autant  toucher  le comportement de base du CSS.

QUELSQUES FAIBLAISSES DE BOOSTRAP DECELES PAR WEBGRAM
Comme tout autre  framework, Bootstrap présente quelques insuffisances comme celle-ci : plusieurs  composants présents  dans Bootstrap sont en effet  chargés sur le site alors qu’on voit bien qu’il ne sont pas indispensables. Il y a aussi  que Bootstrap n’est pas vraiment  un code sémantique. Il  est essentiellement  formé de balises < div > (balises neutres). En dernier lieu, sa faible  popularité constitue un handicap. Même, beaucoup  de site web intègrent Bootstrap sans pour autant procéder au préalable à des réajustements. Ce qui peut toujours  ressortir certaines ressemblances.

A l’agence WEBGRAM, nous considérons toujours  ces points faibles, et procédons  toujours à  des réajustements afin d’offrir un meilleur  service. Après plusieurs années d’expérience, nous avons acquis une compétence dans l’utilisation de ce framework. À WEBGRAM, nous utilisons  Bootstrap pour commencer  nos projets web, en les  affinant tout au long du processus pour rendre l’expérience  unique et originale.

[blogger]

Author Name

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.